Bienvenue chez les Martiaux et les Érudits !

22 Nov 2017

Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir,

Ed. PKJ

 

 

Pour changer un peu de genre littéraire, j'ai eu envie de vous parler du premier tome d'une dystopie que je viens de terminer : Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir, publié chez PKJ.

 

Je pense ne pas trop m'avancer si j'affirme que vous l'avez croisé au moins une fois sur les réseaux sociaux et notamment sur Instagram. C'est personnellement ce qui m'a fait craquer au Salon du livre jeunesse de Montreuil l'année dernière.

 

Mais les lectures s'accumulant méchamment, ce roman était resté de longs mois sur mes étagères... 

 

Et puis dernièrement, j'ai eu envie d'une lecture un peu différente, moins sentimentale... Je me suis donc lancée dans les aventures de Laia et Elias, jeunes révolutionnaires dans l'âme...

 

(Bon, m'étant renseignée de très très loin, je pensais naïvement que la saga se composait de deux tomes, tout deux déjà parus.... Corne de bouc ! Il y en a finalement quatre et le troisième ne paraîtra en VO qu'en 2018, je ne suis donc pas prête d'avoir fini...)

 

 

Autrefois l'Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l'empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d'écrire s'expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d'élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté... et sauver ceux qu'ils aiment.

 

 

 

Nous voici donc à la découverte d'un nouvel univers dystopique où les Erudits et les Martiaux se livrent une guerre sans merci.... Même si, les Martiaux ont un tout petit peu écrasé les Érudits il y a 500 ans et que ceux-ci, devenus esclaves, ont encore du mal à s'en remettre (malgré la Résistance qui essaie tant bien que mal de réagir...). Mais bref, vous l'aurez compris, les deux clans ne sont pas franchement copains et chacun des héros appartenant à une famille différente, cela ne va pas faciliter leurs rapports. 

 

Mais j'ai beaucoup aimé découvrir ces deux héros qui ne rentrent pas facilement dans les stéréotypes habituels.

 

Laia est une jeune esclave pleine de doutes qui a beaucoup de mal à se faire confiance. Mais franchement, au vu des épreuves qui l'attendent, on comprend qu'elle puisse paniquer un chouia. Personnellement, si ses débuts dans l'histoire ont pu m'agacer, elle a fini par beaucoup me plaire par son côté volontaire.

 

Quant à Elias, jeune Mask, il maîtrise le moindre de ses mouvements mais ne peut s'empêcher de rêver à chaque instant de liberté dans ce monde qu'il déteste. Laissant apparaître une sensibilité beaucoup plus exacerbée que chez ses congénères, il change agréablement des héros habituels qui ne pensent qu'à montrer leur force herculéenne. 

 

J'ai également apprécié que l'auteure ne fasse pas le raccourci habituel : Fille + garçon = romance. Ici, les deux héros sont en proie à des conflits sentimentaux qui nous laissent imaginer plein de possibilités différentes...

 

Mais le plus important à retenir, c'est qu'aucun des deux n'est heureux dans le monde qui est le sien. Leur évolution n'en sera que plus intéressante pour la suite de l'histoire.

 

Chaque chapitre est dévolu à tour de rôle à l'un des deux héros, permettant de faire progresser l'histoire et de mettre en place un certain suspense, savamment entretenu par l'auteure. 

 

Il y a par contre un aspect qui m'a beaucoup dérangé : la violence sous-jacente de ce monde imaginaire. Alors si je ne pense pas être une petite chose fragile (quoique), je n'ai par contre par compris ce déferlement de violence qui pour moi, ne sert pas vraiment l'histoire. 

 

Ce monde en devient tout sauf attachant et c'est assez compliqué pour le coup d'avoir envie d'y rester à travers sa lecture...

 

  

Tous les ingrédients étaient donc réunis pour me plaire mais malgré des personnages convaincants, je n'ai pas totalement succombé au charme de ce premier tome. Cet univers très violent ne m'a pas plu et beaucoup d'éléments restent trop flou, des questions restent aussi sans réponse... Il s'agit bien sûr d'un premier volet mais il n'est pas parvenu à me donner particulièrement envie de connaître la suite... J'ai eu du mal à rentrer dans cet univers et je vais sûrement patienter un peu avant d'y replonger.

 

Vous l'aurez compris, il s'agit juste d'un premier avis que je détaillerais sûrement davantage quand j'aurais lu le second tome (pas encore dans ma PAL) et à fortiori les deux derniers...

NOTE : 2.5 / 5

Avis mitigé

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !