Indignity Day

1 Aug 2016

Independence Day : Ressurgence de Roland Emmerich

 

Synopsis :

Nous avons toujours su qu'ils reviendraient. La terre est menacée par une catastrophe d’une ampleur inimaginable. Pour la protéger, toutes les nations ont collaboré autour d’un programme de défense colossal exploitant la technologie extraterrestre récupérée. Mais rien ne peut nous préparer à la force de frappe sans précédent des aliens. Seule l'ingéniosité et le courage de quelques hommes et femmes peuvent sauver l’humanité de l'extinction.

J’avais un certain nombre d’articles à écrire avant de vous parler de cette suite d’Independence Day. Mais après l’avoir vu au cinéma, j’ai « bousculé ma programmation »

 

J’ai eu besoin de vous parler de ce film et de ce qu’il en est ressorti pour moi.

 

Passons sur les petits détails sans intérêt du style les aliens reviennent et mince l’humanité n’est toujours pas prête ! Alors que franchement les gars, 20 ans pour se préparer, on pouvait espérer que c’était un timing raisonnable. Apparemment non puisque l’humanité est toujours dépourvue de plan, de solution, de la plus petite parcelle d’anticipation… Pas grave, on va te boucler le film et le sauvetage de la planète en 1h30 top chrono ! 

 

Passons aussi sur le fait que le film soit quasiment un copier-coller du premier. Sans schématiser outre-mesure :

  • Le monde va bien, c’est la joie, youpi la-la-la

  • Les aliens débarquent

  • C’est la panique à bord

  • On va leur en envoyer plein dans la gueule et ça va super bien marcher

  • Merde, ça marche pas

  • C’est re-la panique à bord

  • On va concocter un plan en 2-2 qui est dixit « complètement irréalisable »

  • On sauve le monde.

Passons aussi sur les grosses incohérences scientifiques que personnellement, je ne suis pas tellement à même de juger. Ou sur les incohérences du scénario que là, je suis en pleine capacité de voir : les voyages intergalactiques qui te prennent pas plus de temps qu’Opéra/Place d’Italie sur la ligne 7, on est d’accord que ce n’est pas crédible du tout ?

 

Il y a aussi les moments WTF où tu te demandes si les mecs ont un jour réfléchi un tant soit peu au scénario. Du style : Hum, le gros vaisseau alien échoué il y a 20 ans…si on se mettait à le visiter seulement maintenant et à appuyer sur le gros bouton rouge, juste comme ça, pour déconner. Qu’est-ce que c’est poilant d’être aussi mauvais !

 

Et évidemment, on passe allégrement sur l’évidence : Heureusement que les USA sont là pour sauver tout le monde sans la plus petite concertation avec les autres pays du globe ! (parce que merde alors, on n’a pas le temps, on vous dit !)

 

On passe aussi sur ce petit bijou de représentation du Moyen-Orient. Je vous resitue le truc. On est en 2016, le monde a assimilé la technologie alien pour tout faire évoluer super rapidement. Mais non, en Moyen-Orient, on vit toujours dans le désert sous des tentes. C’est tellement folklorique ! Ah oui et puis les noirs africains sont des grosses brutes qui manient la machette… Hum, cliché quand tu nous tiens !

 

Voilà, bienvenue dans Independence Day  2 …

 

Alors même si dans le 1, je le reconnais bien volontiers, tout n’était pas parfait. Mais au moins on pouvait voir que l’humanité n’était pas totalement à gerber ! Dans le 1, un pilote de chasse noir (une première en 1996 si je ne me trompe pas) sauvait le monde alors que personne n’aurait misé sur lui. Dans le premier volet, on voyait l’humanité souffrir et se soutenir.

 

Alors que là… mes petits copains… il n’y a même pas besoin des aliens pour montrer que c’est la grosse merde rien qu’entre nous, pauvres humains ! Alors oui, le monde est en paix, on se tape plus les uns sur les autres parce qu’on a un super ennemi commun : l’alien ! Mais en fait, même pas besoin de guerre pour que la société soit une arnaque sans nom.

 

Faisons un petit tour des protagonistes, juste comme ça pour se marrer.

 

Le héros du premier film (Will Smith), mort en vol, n’est plus là. Pas grave, le fiston est là, lui. Pilote de chasse et capitaine, comme papa. Le président Whitmore, adepte des grands discours qui te mettent la patate dans le premier volet, n’est plus président (20 ans hein je vous rappelle) et  il est également devenu complètement barré. Mais là encore, heureusement, sa fille est là. Ah et puis, parce qu’apparemment, il n’y a qu’une seule carrière dans Independance Day, elle est devenue …. pilote de chasse, comme papa avant elle. Mais finalement, ce n’est pas si cool la vie de pilote de chasse, la vie de conseillère de la présidente des USA, c’est mieux (qui a dit piston ?). On passe rapidement aussi sur Rain (pilote de… oui bon on a compris), nièce du Commandant Jiang Lao de la station sur la Lune.

 

Vous avez compris où je voulais en venir … Dans les instances dirigeantes, tout le monde est un peu fils d’untel, fille de machin ou nièce de truc… et évidemment, tout le monde est copains comme cochon. Donc en gros, depuis 20 ans, les « élites » du monde n’ont pas changé et se sont allègrement mélangées entre elles. Alors oui, les USA ont désormais une présidente ! Malheureusement, c’est ballot pour elle, elle est transparente ou quasi. Non, parce que quand même, faut pas abuser, aucun lien de parenté !

 

Alors soyons honnête, il y a Jake Morrison, fils de personne (enfin de personne de connu). Il est, je vous le donne dans le mille : PILOTE DE CHASSE ! Mais rebelle et tête brûlée, il aurait pu être une bouffée d’air frais dans ce monde asphyxié par tant de conservatisme. Ah mais oui mais non… parce que la tête brulée finira quand même pas rentrer dans le rang avec ses copains pilotes de chasse. Une belle et grande famille, on vous dit !

 

Mais si seulement ce n’était que ce « petit » problème de fille et fils de… On n’aurait simplement pu classer ça dans une rubrique « R.I.P à l’imagination du réalisateur ». Mais même pas, puisque ce problème est symptomatique d’une humanité qui part à vaut l’eau ! A se demander si vraiment elle vaut le coup d’être sauvée.

 

Entre le mec qui abandonne un bus scolaire rempli d’enfants, le chauffeur de taxi qui se barre quand son client est toujours à l’arrière sans savoir ce qu’il se passe, les pêcheurs/foreurs qui réclament d’être payé 100 millions de dollars pour aider à sauver le monde, c’est un gros moment de fierté humaine.

 

Si vous voulez d’autres exemples, il y a aussi ce moment si charmant où Londres est dévasté sous les yeux de David Levinson (Jeff Goldblum) qui s’intéresse davantage au fait que les aliens s’en prennent à nos monuments ! Mais euh, les millions de morts sous tes yeux, ça ne t’inspire rien ? Non…mais alors la destruction du Tower Bridge, ça fout vraiment les boules !

 

Un point positif ? Je n’ai même pas envie d’essayer d’en trouver pour sauver les meubles.

 

Même la distribution est dans les choux. La nouvelle génération a autant de charisme qu’une huître et on nous a foutu Charlotte Gainsbourg au milieu sans qu’on arrive vraiment à savoir ce qu’elle fait dans ce blockbuster américain.

 

Ah oui et j’ai failli oublier ce grand moment où Thomas Whitmore (Bill Pullman), ancien président et taré notoire, rase sa barbe de Père Noël et se met à piloter des avions pour lui aussi sauver le monde, avec le plus grand soutien de toute une base militaire. C’est bien connu, c’est les fous qui font les meilleurs pilotes, à partir du moment qu’ils sont rasés… Alors de là à penser qu’un mec barbu est louche tandis qu’un mec blanc et sans barbe est quelqu’un de responsable… Non, ça serait gros quand même !

Alors oui après tout, vous allez me dire, ça ressemble furieusement à notre monde actuel. Les élites qui se gardent la place au chaud pour leurs petites progénitures, ça nous dit à tous quelque chose.

 

Non, le problème est qu’il n’y a aucune critique dans ce film. Tout ceci est parfaitement normal, presque drôle (ouais, on se fend la poire, t’as vu !). Le film laisse apercevoir une société détestable, conservatrice et égoïste mais après tout pourquoi se plaindre ?

 

Il y a pire que nous : les méchants aliens !

 

Grâce à eux, on a encore de la marge. Ou pas.

Note : 1/5

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now