Sous le soleil de la Belle Époque

20 Apr 2018

Le jardin de l'oubli de Clarisse Sabard

Publié chez les Editions Charleston

 

 

Après vous avoir confié mes coups de cœur pour "Les lettres de Rose" et "La plage de la mariée", je ne pouvais décemment pas omettre le dernier roman de Clarisse Sabard : "Le jardin de l'oubli".

 

Aujourd'hui, nous allons donc parler de ce roman dont l'histoire se déroule pour moitié de nos jours et pour l'autre, au temps de la Belle Epoque ! 

 

Tout un programme, non ?! Je sens que je vous intrigue déjà !

 

 

« Peu à peu, alors que le train avançait, elle se laissa emplir par la douce certitude que, désormais, sa vie lui appartenait. Elle filait vers son destin, là où rien ni personne ne pourrait plus l'entraver. »

1910. La jeune Agathe, repasseuse, fait la connaissance de la Belle Otero, célèbre danseuse, dans la villa dans laquelle elle est employée. Une rencontre qui va bouleverser sa vie, deux destins liés à jamais par le poids d'un secret.

Un siècle plus tard, Faustine, journaliste qui se remet tout juste d'une dépression, se rend dans l'arrière-pays niçois afin d'écrire un article sur la Belle Époque. Sa grand-tante va lui révéler l'histoire d'Agathe, leur aïeule hors du commun. En plongeant dans les secrets de sa famille, la jeune femme va remettre en question son avenir.

 

 

Ainsi donc, comme pour "Les lettres de Rose", le roman se dévoile sur deux périodes, mettant chacune en scène sa propre héroïne. Faustine, pour la partie se déroulant de nos jours et Agathe, pour celle se situant dans la Belle Epoque.

 

La seule constante pour ces deux histoires, c'est leur lieu : la Côte d'Azur... Autant vous dire qu'en parcourant ce roman, on pourrait se croire en vacances...!

 

Et comment vous parler de ce livre sans vous parler de son personnage historique et emblématique : la Belle Otero, célèbre courtisane de la Belle Epoque. Clarisse Sabard parvient à nous faire rentrer dans son intimité à travers son amitié avec Agathe.  Personnellement, les seuls infos dont je disposais sur cette femme provenait d'un vieux visionnage d'un épisode de "Secrets d'Histoire", consacré aux demi-mondaines de cette période (Pour les intéressé(e)s, il s'agit de "Secrets d'histoire : Elles ont mis Paris à leurs pieds").

 

En compagnie de cette femme au destin hallucinant, le lecteur rentre sans difficulté dans l'ambiance de cette époque, dans cette douceur de vivre propre à une certaine classe sociale (quand le reste trimait laborieusement). Et j'ai beaucoup aimé ce mélange de fiction et d'Histoire.

 

Pour en revenir au personnage de Faustine, en plein bouleversement personnel, je l'ai trouvé plutôt attachante. Mais pourtant, si l'histoire personnelle et romantique d'Agathe m'a beaucoup touché, celle de Faustine m'a laissé un peu sur ma faim. J'ai trouvé son intrigue moins captivante et sa romance apportait assez peu à l'histoire. Quant au personnage masculin, je ne peux pas dire que j'ai accroché.

 

Mon erreur vient sûrement d'avoir enchaîné les deux derniers romans de Clarisse Sabard qui, s'ils traitent tous deux de sagas familiales, ont un ton très différent. "La plage de la mariée" mettait en avant beaucoup d'humour et une galerie de personnages auxquels il était très difficile de ne pas succomber. 

 

Dans "Le jardin de l'oubli", j'ai trouvé l'humour moins présent et les personnages, bien que sympathiques, ne m'ont pas fait ressentir le même esprit de bande et de colonie de vacances. 

 

Au final, j'ai fait l'erreur de vouloir retrouver la même ambiance dans deux livres totalement différents (La grosse maligne...). 

 

Mais rassurez-vous, Clarisse Sabard a toujours le même talent pour nous embarquer avec elle dans une nouvelle famille qui cache bien des tourments et des secrets. L'histoire se dévoile peu à peu en distillant la juste dose de suspense ! 

 

J'ai également beaucoup aimé la réflexion que ce livre peut amener sur la place des femmes dans le monde selon les époques. Sur les sacrifices qu'elles ont dû faire quelques soit les années pour continuer à vivre dans une société qui ne leur accordait que peu de libertés. C'est pourquoi même si le personnage d'Agathe pouvait paraître assez gonflant, je ne pouvais qu'être d'accord avec son esprit d'indépendance et de liberté.

 

 

En conclusion, un roman empreint du charme de la Belle Epoque qui vous emmènera sans effort sous le soleil de la Côté d'Azur.

 

S'il est moins drôle que "La plage de la mariée", ce roman réserve une vraie intrigue très bien construite

Note : 3,5 / 5

Le dernier Clarisse Sabard à découvrir !

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now