Au menu, le téléfilm "Dirty Dancing" (et sans trembler)

9 Feb 2018

Dirty Dancing de Wayne Blair

Sortie VOD le 25 Juillet 2017

 

 

Dirty Dancing, le film qui pour moi était inadaptable... Non pas que l'histoire soit à ce point compliquée (on parle quand même d'une fille qui apprend le mambo pendant ses vacances...), mais un remake du film sans Patrick Swayze, c'était tout le charme de son déhanch... hum, de son jeu d'acteur qui foutait le camp, non ? 

 

Donc, même si l'envie de replonger dans les aventures de Bébé et Johnny me titillait, j'étais assez réticente à l'idée de voir ce téléfilm.

 

Et puis, comme je suis tout de même une fille sans principe, j'ai craqué... !  

 

 

Eté 1963. La famille Houseman se rend en vacances à la pension Kellerman avant que la plus jeune de leurs deux filles, surnommée Bébé, ne rentre à l’université. Après avoir fait la connaissance de Max Kellerman, le propriétaire de la pension, et de son petit-fils, Bébé rencontre deux instructeurs de danse, Penny Jonhson et Johnny Castle, lors d’une soirée exclusivement réservée aux employés de la pension. Elle tombe sous le charme de Johnny, qui entretient une relation avec Vivian Pressman, une riche femme divorcée et habituée de l'établissement...

 

 

Bébé est donc de retour et avec elle toute sa joyeuse petite famille... Qui pour le coup, est beaucoup moins joyeuse. Comprenez ici que la mère n'a plus l'air d'être sous euphorisants et que le père a l'air d'avoir de plus gros soucis que le simple dévergondage de sa jeune dernière ! Le mec est quand même chirurgien, je vous le rappelle...

 

Attention toutefois, si vous ne regardez que le premier quart-d'heure, vous pourriez croire que ce téléfilm n'est qu'un vulgaire copier/coller de l'oeuvre originale (ouais, je dis "oeuvre" pour parler de Dirty Dancing et j'ai même pas peur du jugement !).

 

Mais le téléfilm faisant 35min de plus que son aîné et ma notion des maths étant particulièrement pointue, je me doutais qu'à un moment donné, il allait falloir combler... Ou alors, on allait se taper des visionnages interminables des paysages mais soyons sérieux, nous n'étions pas là pour ça !

 

Et effectivement, au fur et à mesure que le téléfilm avançait, des thèmes secondaires totalement absents du film original ont fait leur apparition... Et vous savez quoi ? C'était plutôt pas mal !

 

 

Le téléfilm ne parle pas seulement de cette adolescente qui découvre sa sensualité mais aussi de sa mère qui se sent abandonnée dans son rôle domestique, de ce père submergé par sa pression professionnelle, de cette sœur totalement obnubilée à première vue par des choses futiles quitte à se mettre en danger... 

 

Bref, tous les membres de la famille nous propose une tranche de vie et leur caractère est forcément beaucoup plus développé que dans le film de 1987.

 

J'ai d'ailleurs particulièrement aimé la prestation de Debra Messing (aka Grace de Will & Grace) qui joue avec délicatesse une femme quadra dont les enfants ont grandi et qui se trouve totalement désœuvrée dans cette société patriarcale qui attend d'elle qu'elle s'éclate à faire des bons petits plats à son mari, en attendant que celui-ci daigne rentrer à l'heure... Soyons franches, connaissant par cœur le reste de l'histoire, c'est la partie qui m'a le plus intéressée dans cette adaptation !

 

Petite nouveauté aussi qui a son importance, le film a été un peu adapté à la sauce comédie musicale (comprenez que les acteurs chantent - beaucoup). Le tout étant un tantinet surjoué, ça n'apporte pas grand chose à l'ensemble. Personnellement, j'aurais préféré des scènes de danses plus bluffantes puisque je suis un peu restée sur ma faim de ce côté-là. Mais contrairement à Jennifer Grey, Abigail Breslin n'a pas de formation de danseuse (ou alors elle a loupé un certain nombre de cours).

 

Mais je vous connais un peu, je sais ce que vous attendez : le couple Bébé/Johnny, ça donne quoi ?!

 

Alors, concernant déjà le choix de l'acteur (Colt Prattes) pour incarner le héros à la mèche rebelle, on ne peut pas nier que celui-ci a été beaucoup critiqué... Sur son physique notamment. Alors si pour moi, il n'a pas le même charme que Patrick Swayze, j'ai trouvé un peu exagéré ce lynchage unanime... Et comme l'imaginaire collectif autour de Dirty Dancing est entièrement imprégné de Swayzounet, n'importe qui n'aurait pas suscité d'enthousiasme... Pour M. Prattes, c'était un peu couru d'avance !

 

 

En ce qui concerne Bébé, elle est jouée par Abigail Breslin qu'on ne présente plus (Little Miss Sunshine, Ma vie pour la tienne, Bienvenue à Zombieland, Signes,...), elle a été pendant des années un des visages d'enfants les plus connus du cinéma... Et c'est peut-être justement ça le problème. Elle a gardé beaucoup de son visage d'enfant (notamment son sourire) et j'étais assez déroutée de la découvrir dans ce rôle où la sensualité a le premier plan... Mais j'ai néanmoins apprécié qu'elle nous propose une Bébé moins potiche, plus drôle et beaucoup plus assurée !

 

De plus, sa silhouette ne rentre pas dans les canons habituels et pour une fois, ce n'est même pas un sujet ! Ce qui est plutôt cool pour une production américaine !

 

Et quant à l'osmose entre les deux protagonistes, ça ne vaut évidemment pas le premier duo mais ça se laisse regarder... Ils montrent davantage de tendresse l'un pour l'autre mais la tension sexuelle est un peu aux abonnés absents...

 

 

Enfin voilà, finalement, j'ai passé un meilleur moment que prévu. J'ai aimé qu'ils développent d'autres thèmes et qu'ils nous proposent des personnages sensiblement différents et plus nuancés...

 

Le meilleur moyen d'apprécier cette adaptation est sûrement de ne pas essayer de comparer les films.  C'est un téléfilm divertissant qui se laisse regarder sans problème. Maintenant, je n'ai pas été emportée comme j'avais pu l'être par le charisme de Patrick Swayze... (et je parle bien uniquement de charisme...).

 

L'adaptation n'est donc pas ratée mais sera-t-elle aussi mythique que son aîné dans 30 ans ? Je ne pense pas...

Note : 3,5 / 5

Pas de quoi se taper le cul par terre mais pas mal !

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !