Petit à plus d'un titre !

29 Jan 2018

Downsizing d'Alexander Payne

Sortie le 10 janvier 2018

 

 

Bon je dois déjà vous confesser quelque chose : je n'avais même pas envie d'aller voir ce film.

 

Ça commence bien, non ?!

 

Nan, pour être franche, la bande-annonce ne m'avait pas convaincue mais puisqu'il faut bien faire des concessions de temps en temps, j'ai laissé sa chance à ce long métrage.

 

Dommage, ma première impression était la bonne... 

 

 

Pour lutter contre la surpopulation, des scientifiques mettent au point un processus permettant de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm : le "downsizing". Chacun réalise que réduire sa taille est surtout une bonne occasion d’augmenter de façon considérable son niveau de vie. Cette promesse d’un avenir meilleur décide Paul Safranek  et sa femme à abandonner le stress de leur quotidien à Omaha (Nebraska), pour se lancer dans une aventure qui changera leur vie pour toujours.

 

 

Alors, je ne dis pas, le concept était intéressant. Lutter contre la surpopulation mondiale à coup de miniaturisation, l'idée avait au moins le mérite d'être originale et visuellement atypique (même si les scènes Grands vs Petits sont finalement assez rares). 

 

Mais si au départ, on parle d'un destin mondial, d'une problématique commune, on finit par ne parler que d'une chose : les émotions d'un seul homme, le héros Paul Safranek. Alors, je ne dis pas, celles-ci sont très intéressantes au demeurant, mais j'en suis venue à me demander au final si la taille du personnage avait le moindre intérêt. Grand ou petit, son mal-être est la seule chose qui importe et je ne vois pas en quoi son changement de condition apporte une quelconque différence.

 

Peut-être est-ce du à l’interprétation de Matt Damon. Il nous propose un personnage mou et sans charisme. Jason Bourne est bien loin dans ce film. Si le but était de nous donner un perso banal et sans attrait, le résultat est parfait. Un peu trop peut-être puisqu'il est difficile de s'attacher à quelqu'un aussi peu pourvue de charme... Personnellement, il m'a souvent agacé dans son comportement et ses décisions...

 

 

Et ne parlons même pas du personnage de dissidente politique vietnamienne qui bat tous les records en matière de stéréotypes...

 

Néanmoins, mention spéciale à Christoph Waltz qui sauve l'aspect comique du film. Son personnage ambivalent m'a paru un des seuls intéressants. 

 

Mais au delà du personnage principal qui ne m'a pas plu, ce qui m'a surtout dérangée c'est la sensation d'inachevé. 

 

Le film propose plein de pistes de réflexions sur l'environnement, la surpopulation, les différences sociales mais elles sont balancées comme ça, laissées à l'abandon et pas du tout exploitées. Le long métrage paraît dénoncer plein de choses mais sans aller au bout de ses constats. J'en suis venue à me demander quel était l'intérêt si ce n'est faire croire à une légitimité pour ce film qui ne raconte pas grand chose...

 

Quant aux nombreuses longueurs et au manque de rythme, cela n'arrangeait rien...

 

En défintive, je serais bien en peine de vous classer ce long métrage : comédie ? histoire d'amour ? drame ? (on parle de surpopulation mondiale quand même, le sujet n'est pas joyeux/joyeux...). Il est impossible de le cataloguer... 

 

Au fond quel est le message de ce film ? Son objectif ? Je suis tout à fait incapable de vous le dire ! Est-ce qu'il condamne quelque chose ? ... Beaucoup de questions et peu de réponses...

 

 

Un film au concept original mais qui ne va pas au bout des messages qu'il veut véhiculer. Il dénonce tout à la fois et au final n'approfondit rien. 

 

Décevant dans la forme et dans le fond, ce n'est pas un film que je retiendrais !

Note : 2 / 5

Un film qui se veut futuriste à oublier !

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now