Méli-mélo chez Orgueil et Préjugés !

23 Oct 2017

Préjugés et Orgueil et de Lynn Messina, Ed. Diva Romance

 

Quatrième de couverture

Tout le monde connaît Darcy : riche, fière, désapprobatrice et froide. Bennet Bethle la connaît lui aussi, ou, du moins, ce type de femme. Travaillant au mécénat du musée Longbourn, un établissement reculé du Queens, il rencontre de nombreuses héritières qui passent leurs journées à se tourner les pouces. Mais en dépit de son air d'indifférence, l'intérêt de Darcy a été piqué par l'irrévérencieux Bennet, qui la croise fréquemment en compagnie de son amie Charlotte « Bingley » Bingston. Charlotte qui souhaite organiser un bal à l'hôtel Netherfield au profit du musée. Enfin, organiser un bal ou draguer le frère de Bennet, on ne sait pas trop quelle est la raison principale. Cependant, une chose est claire : Bennet n'aime pas Darcy...

Etant une fan inconditionnelle du roman original de Jane Austen, j'étais très impatiente de commencer cette nouvelle adaptation où les personnages féminins deviennent masculins et inversement...

 

Je trouvais le principe d'inverser les rôles très intéressant et novateur pour un roman déjà réécrit de nombreuses fois.

 

Mais en découvrant que l'histoire se passait à notre époque, je n'ai pu m'empêcher de ressentir une petite pointe de regret. Même si j'ai compris le besoin fondamental de le faire (les femmes de pouvoirs ça ne courrait pas les rues à l'époque victorienne), j'ai trouvé que beaucoup du charme se perdait en route. 

 

Il était par contre très amusant de découvrir les personnages emblématiques du roman de Jane Austen sous des traits différents. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le nouveau M. Collins... Mais le héros Bennett ne tient pas la comparaison avec notre chère Elisabeth Bennett.... Elle combattait une vision machiste de l'époque victorienne alors que Bennett ne subit pas du tout les mêmes empêchements. L'injustice de sa classe sociale apparaît de manière beaucoup plus diffuse.

 

Quant à Darcy, le personnage là aussi n'a pas le même charisme que l'original. Encore une fois, l'époque faisait pour beaucoup à la complexité de caractères des personnages. Dans ce roman, nous sommes dans une ère moderne qui explique beaucoup moins ce type de caractère orgueilleux. 

 

Ce que je pardonnais à M. DARCY de par son époque, je le laisse moins passer à Mme DARCY... Curieux, non ?

 

Mais en fait, le fond du problème, pour moi, c'est que j'aurais aimé que l'inversion des rôles féminins et masculins laissent place à une vision beaucoup plus féministe du roman. Alors qu'en fait, on inverse simplement les sexes sans que la réflexion ne change énormément... 

 

Les femmes sont au pouvoir mais pourtant cet aspect n'est pas du tout abordé, c'est juste un fait parmi tant d'autres.

 

Suite à cette lecture, on ne tire aucun raisonnement particulier sur la place de la femme dans la société et je pense que c'était LA bonne raison pour écrire cette adaptation. 

 

Néanmoins, le roman est drôle et se lit facilement. Pourtant je trouve que pour un roman qui se positionne comme l'opposé du roman original, il manque un peu de profondeur...

Et j'en profite pour vous rappeler le concours que j'organise pour la nouvelle version d'Orgueil et Préjugés, illustrée par Margaux Motin.

 

Vous avez jusqu'au 27 octobre minuit pour vous inscrire !

 

C'est par là !

Note : 2.5 / 5

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !