Hommes/Singes, Round 3 !

22 Aug 2017

La planète des singes : Suprématie de Matt Reeves

 

Synopsis

Dans ce volet final de la trilogie, César, à la tête des Singes, doit défendre les siens contre une armée humaine prônant leur destruction. L’issue du combat déterminera non seulement le destin de chaque espèce, mais aussi l’avenir de la planète.

Et voilà que se termine la saga de la Planète des Singes avec un troisième volet que personnellement, j'attendais avec impatience ! Oui, j'aime voir du gorille chevaucher du cheval... (ça sonnait beaucoup plus innocent dans ma tête).

 

 

Le premier volet datant déjà de 2011, il était temps de voir se clôturer ce prequel des films originaux. Alors pour les deux du fond qui ont du mal à suivre, un prequel c'est "une œuvre littéraire, théâtrale, filmique ou vidéoludique dont l'histoire précède celle d'une œuvre antérieurement créée en se concentrant sur les événements se déroulant avant le récit original." (Merci Wiki !).

 

Bref, si jamais vous n'avez pas suivi les précédents opus (vous trouverez sûrement peu d'intérêt à cet article...), mais rafraîchissons nous quand même la mémoire.

 

Dans le premier, James Franco a la très très bonne idée d'inoculer à des chimpanzés un traitement contre l’Alzheimer qui va au final développer leur joli cerveau... Et puis, puisqu'une erreur n'arrive jamais seule, il va aussi ramener à son domicile le premier spécimen à montrer des signes d'intelligence : César. Voilà, voilà. Tu sens arriver le désastre ? 

 

Eh bah évidemment, ça va finir par partir en eau de boudin.... James Franco et César vont finir fâché-fâché... et le chimpanzé (très sympa au demeurant) va organiser une révolte de ces congénères contre les humains. Et en gros, on se fait un peu laminer la tronche...., ça, plus un virus ultra puissant qui va dévaster la quasi-totalité de l'espèce humaine (et qui découle du traitement contre l'Alzheimer).... ça fait beaucoup !

 

Nous voici, donc dans le second volet où un groupe de survivants va aller défier du singe, parce qu'apparemment quand on n'est les derniers humains sur terre, on se fait un peu chier ! Et, une grosse baston plus tard, plusieurs trèves avortées, on finit un peu dans une sale ambiance... Humains et singes ne sont pas prêts de se faire gouzi-gouzi.

 

 

Bref, c'est comme ça que nous arrivons au troisième opus ! 

 

Où... il arrive à peu de chose près la même chose que dans le 2... Le monde ne va pas mieux (euphémisme!) et humains et singes se portent toujours une haine non négligeable. César est toujours le leader d'une super grande famille et les hommes ont toujours l'air de gros abrutis qui n’apprennent jamais de leurs erreurs. 

 

On rappellera que la situation de fin du monde est quand même bien de leur faute à ces gentils humains... (rapport au fait qu'ils ont fait mumuse avec la nature).

 

Le rapport à l'animal est encore bien amené... Après avoir vu ce film, comment se borner à s'imaginer que nous sommes juste une race supérieure et que Darwin a tout inventé avec sa théorie de l'évolution ? 

 

Personnellement, j'avais plutôt envie d'appartenir à la famille des singes... Parce que dans ce dernier film, n'espérez pas trouver un peu d'émotion ou d'humanité chez les hommes. Seule une petite fille muette nous fait espérer que l'espèce humaine n'est pas totalement pourrie. Du coup, ça ne pèse pas bien lourd.

 

Mais, j'avoue que j'aurais aimé un peu moins de Les gentils VS Les méchants. La vision du monde proposée par le réalisateur est plutôt manichéenne. J'ai trouvé que cela manquait un peu de nuances. 

 

En bref, je me suis pas ennuyée, j'ai été encore une fois bluffée par les effets spéciaux mais je n'ai pas eu l'impression de voir un nouveau film... A la limite, s'ils avaient pu faire un mix du 2 et du 3, on aurait tous gagné du temps !

 

Alors voilà, vous découvrirez un Andy Serkis toujours aussi juste dans ces interprétations, des scènes d'action et de paysages à couper le souffle...

 

Mais pour l'originalité, mieux vaut repasser.

 

Néanmoins, cette saga aura au moins permis une chose : s'interroger sur la place de l'Homme dans le monde... Est-il nécessaire ? N'est-il pas la seule créature a détruire son habitat naturel ?

 

J'aimerais savoir comment pouvons-nous protéger notre planète quand d'autres s'escriment à vouloir la contrôler et la soumettre... Les animaux, eux au moins, vivent en harmonie avec elle.

Note : 2.5 / 5

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !