Une immense claque qui fait du bien !

17 Mar 2017

Lion de Garth Davis

 

Synopsis

Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

Dès la sortie de la bande-annonce, je savais que j'irais voir ce film. Je savais que je pleurerais. Je savais qu'il allait me bouleverser. Mais je ne pensais pas que ce serait à ce point. 

 

Cette histoire vraie est tellement incroyable qu'elle ne peut que toucher, même l'être le plus insensible (et au vu du nombre de larmes que j'ai versé, je crois que l'on peut dire qu'insensible n'est pas l'un de mes défauts).

 

 

"Lion" est l'histoire d'un petit garçon nommé Saroo, qui par un malheureux effet du destin se perd dans cet immense pays qu'est l'Inde. Après maintes errements, il finit par être recueilli par un couple d'australiens, soit à l'autre bout du monde littéralement pour un petit bonhomme arraché à son foyer. Commence alors pour Saroo une nouvelle vie. Bien loin de celle qu'il a pu connaître pendant ses premières années. 

 

Cette partie du film est horrible à regarder. Découvrir ce petit garçon et sa famille tout en sachant qu'ils seront bientôt séparés pour de très très longues années, c'est comme assister à une agonie. Ce petit garçon (interprété par Sunny Pawar) est bouleversant de candeur et d'innocence. Sans prononcer beaucoup de mot, son regard immense parle pour lui. 

 

Et quand on le retrouve vingt ans plus tard sous les traits de Dev Patel, on retrouve étrangement un peu de ce petit garçon en lui. Acteur inoubliable de Slumdog Millionnaire, Dev Patel livre encore une fois une prestation pleine d'émotions. Plus encore que dans son premier film, il fait passer le spectateur par toutes les émotions : la compassion, la tristesse, l'envie...

 

Cette histoire m'a retournée, bien au delà des mots. J'ai vibré avec ce petit garçon et j'ai été emportée par ce jeune homme, tous deux à la recherche de leur famille, de leurs origines. 

 

C'est un hymne vibrant à la quête de soi mais aussi des autres. 

 

Au fond, pouvons-nous savoir qui nous sommes si nous ne savons pas de quoi nous sommes faits ?

Note : 5 / 5

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now