Un silence qui s'étire...

28 Feb 2017

Silence de Martin Scorsese

 

Synopsis

XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves.

Un film de Scorsese, c'est en général synonyme d'épopée, mais ici, c'est plutôt synonyme d'ennui mortel.  2h42... ce film dure 2h42 ! Et c'est long, mes amis, mais long... Sans que cela soit, à mon sens, justifié.

 

Si j'ai été réellement impressionnée par les décors et les costumes, je suis restée assez septique sur le reste. 

 

Les sujets religieux me laissent en général assez perplexe et ce film ne fera pas exception à la règle. La persécution des prêtres jésuites est bien évidemment tragique. Mais que dire de la volonté de prêtres de convertir un pays qui n'avait rien demandé ? 

 

Je suis toujours plutôt déroutée devant ces religions ou ces dogmes qui essaient de s'imposer, au détriment d'autres cultures et d'autres pratiques. 

 

Partant de là, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages, n'étant pas sensible à leur mission. Et j'ai trouvé que le film manquait singulièrement de réflexion, penchant dangereusement dans le fanatisme. 

 

Concernant le jeu des acteurs, j'ai été agréablement surprise par celui d'Andrew Garfield, qui m'a souvent laissé sur ma faim en tant qu'acteur. Certaines scènes valent le détour. Mais au bout de deux heures, on a quand même bien envie de lui demander de changer un peu de registre (et de se couper les cheveux). Concernant Adam Driver, je l'ai trouvé assez lisse et sa performance ne m'a pas particulièrement marqué.

 

Quant à Liam Neeson, quelqu'un peut-il m'expliquer ce qu'il fout sur l'affiche alors qu'il n'apparaît qu'en tout et pour tout une vingtaine de minutes ? C'est quasi de la publicité mensongère... 

 

Pour conclure, ce film ne m'a rien apporté, si ce n'est me conforter dans l'idée qu'il ne sert à rien d'imposer sa vision des choses aux autres, d'autant plus quand il s'agit de notions aussi abstraites que les croyances.

Note : 1,5 / 5

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now