La crise d'ado version 2017

30 Jan 2017

Jamais Contente d'Emilie Deleuze

 

Synopsis

Mon père est atroce, ma mère est atroce, mes sœurs aussi, et moi je suis la pire de tous.
En plus, je m’appelle Aurore.
Les profs me haïssent, j’avais une copine mais j’en ai plus, et mes parents rêvent de m’expédier en pension pour se débarrasser de moi. 
Je pourrais me réfugier dans mon groupe de rock, si seulement ils ne voulaient pas m’obliger à chanter devant des gens.
A ce point-là de détestation, on devrait me filer une médaille.
Franchement, quelle fille de treize ans est aussi atrocement malheureuse que moi ?

Lors d'un des derniers Matchs Ciné de la Semaine, je vous avais proposé de choisir entre Jamais Contente ou Un Jour, mon Prince. 

 

Les deux films étant parvenu à une stricte égalité, attestée de manière totalement impartiale par... moi-même, j'ai fait penché la balance du côté de la jeune ado rebelle, puisque je n'avais malheureusement pas le temps de voir les deux.  

 

Ce film, basé sur le roman "Le Journal d'Aurore" de Marie Desplechin (que je n'ai jamais eu l'occasion de lire), nous trace le portrait d'une jeune ado bougon, portée par Léna Magnien, comédienne pleine d'humour et de sincérité. 

 

Et nous voici donc à la découverte d'Aurore, jeune ado de 13 ans que tout agace : ses parents, sa jeune soeur à qui tout réussit, les garçons (bien sûr), ses copines, ses profs... Bref, elle grogne, se rebiffe et envoie un peu balader tout le monde. Hum, ça te rappelle quelqu'un ? Ouais, c'était toi (moi et un peu tout le monde en fait) au même âge.

 

A sa décharge, avec les parents bêtement méchants qu'elle se traîne, j'avais bien eu envie aussi de les envoyer sur les roses... Petites remarques, moqueries, ils n'aident vraiment pas à ce que leur ado devienne une jeune fille épanouie. Et le pire, ils ne s'en rendent même pas compte. Des baffes, je vous dis ! 

 

Mais il faut souligner que le sujet des conflits parents/enfants est pour une fois traité de manière directe, sans tomber dans les clichés ou facilités habituels. 

 

Il a d'ailleurs bien fallu choisir la comédienne qui interpréterait Aurore, puisque son personnage est présent dans chaque scène. Et le choix a été parfait. Elle incarne cette jeune effrontée avec beaucoup de justesse, avec cet espèce d'égoïsme qui n'existe qu'à l'adolescence où nos problèmes nous semblent primordiaux. 

 

Mention spéciale aussi à Alex Lutz qui incarne le professeur que nous aurions tous rêvé d'avoir. Il montre encore une fois qu'il n'a pas que Liliane et Catherine dans sa manche.

 

Bref, une jolie comédie familiale qui met en avant les difficultés à être une pré-ado sans tomber dans les stéréotypes. En allant voir ce film, vous allez rire, peut être vous émouvoir, mais ce qui est sûre c'est que vous allez adorer cette gamine qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense.

 

Et puis, en y réfléchissant bien, ça ne nous ferait pas de mal de retrouver aussi un peu de cette liberté de parole que nous perdons souvent avec l'âge...

Note : 3,5 / 5

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now