Salut, c'est Rabbit...!

27 Sep 2016

Les derniers jours de Rabbit Hayes d'Anna McPartlin, Ed. Le Cherche-Midi

 

Quatrième de couverture :

 

On ne profite jamais mieux du présent qu'au moment de s'en aller.

 

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu'elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente.

 

Au fur et à mesure que les jours passent et que l'espoir de la sauver s'amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s'interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.

 

Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. 

Après California Dreamin', voici ma seconde contribution au Prix Littéraire des Chroniqueurs du Web.

 

C'était assez facile de choisir parmi le sélection, étant donné que ce roman était déjà dans ma PAL. Forcément, ça aide !

 

Je me suis donc lancée dans les dernières aventures de Rabbit Hayes. 

 

De prime abord, ce n'était pas évident de replonger dans une histoire tragique après ma lecture de Rien ne s'oppose à la nuit. Les derniers jours d'une mère célibataire en phase terminale d'un cancer, on a connu plus réjouissant (et oui, j'aime me faire du mal).

 

Mais fort heureusement, quand bien même le sujet est lourd et dramatique, l'auteure arrive à nous livrer un roman lumineux et assez étonnement plein de vie. 

 

Alors bien sûr, cela n'empêche pas à l'émotion d'être omniprésente puisque chacun des membres de la famille a toujours à l'esprit le terrible châtiment qui pèse sur eux. Mais l'humour, la tendresse sont autant d'armes qui permettent d'alléger cette chape de plomb... 

 

Les personnages tous autant qu'ils sont, sont attachants dans leurs forces comme dans leurs faiblesses. Unis par un même amour familial, ils parviennent néanmoins à avoir une personnalité propre qui permet au récit de ne pas être linéaire. 

 

 A l'instar de sa famille et même si le roman s’intitule "Les Derniers Jours de Rabbit Hayes", j'en suis venue à espérer avec eux qu'une solution était possible, un espèce de putain de miracle qui ferait disparaître ce cancer. Comme par magie. Oui, parce que niveau intervention divine, j'en suis un peu au même point que Rabbit, à savoir "M'approche pas avec ton crucifix".

 

Et en tournant la dernière page, ma première réaction a été d'attraper mon chat, mon copain (pas forcément dans cet ordre) et d'exiger un câlin collectif immédiat. Il fallait à tout prix que je retrouve prise dans mon réel, avec les personnes que j'aime, bien vivantes autour de moi.

 

Alors dire que ce livre m'a plu est un euphémisme. 

 

Il a réveillé en moi plein de souvenirs qu'on ne partage qu'avec sa famille, des petits moments de complicité avec son frère (le jour où j'ai failli l'étrangler avec une cravate reste un grand classique)... Plus que parler de la mort, ce livre parle de la vie, des bonheurs qu'on doit savourer, des opportunités qu'on ne doit pas laisser passer.

 

Ce livre donne envie de vivre.

Note : 4.5/5

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now