Ici, l'USS Enterprise !

8 Sep 2016

Star Treck Beyond de Justin Lin

 

Synopsis :

Une aventure toujours plus épique de l’USS Enterprise et de son audacieux équipage. L’équipe explore les confins inexplorés de l'espace, faisant face chacun, comme la Fédération toute entière, à une nouvelle menace.

Ma culture sur Star Trek se résume à ces mots : Live long and prosper. 

 

Ah ouais quand même.

 

Je n'ai regardé aucune des séries et je ne connaissais le mec bizarre aux oreilles pointues que de nom. Au moins, le cadre est posé. A la sortie du premier film Star Trek, cela m'a dont permis de me plonger dans l'adaptation cinématographique sans aucun a priori d'aucune sorte. 

 

Mais je dois avouer que les deux premiers volets m'avaient laissé une impression plutôt mitigée. Pas mauvais mais pas transcendant non plus (pour faire court). 

 

J'allais donc voir ce troisième volet plus pour ne pas perdre le fil et pour accompagner mon cher et tendre que pour suivre une envie irrépressible. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas par amour, je vous le demande !

 

Eh bien mes petits bouchons, après S.OS. Fantômes, c'est le deuxième film qui m'a fait une belle surprise pour cette rentrée. 

 

Le film démarre dans une ambiance beaucoup plus sombre et on découvre un Capitaine Kirk, toujours interprété par Chris Pine mais plus tellement jouasse. Mais cela permet au personnage de gagner en profondeur  et d'abandonner son côté tête brûlée (ou à claques)

 

Spock, lui, est moins au centre de l'attention mais conserve quand même quelques scènes mémorables. Le duo avec le docteur McCoy notamment vaut le détour.

 

Bref, en ce qui concerne l'équipe de l'Enterprise, elle apparaît plus soudée que jamais et chacun adopte définitivement sa place. Pas trop tôt, me direz-vous.

 

Pour ce qui concerne l'action du film,  elle est époustouflante. Les scènes s'enchaînent à un rythme effréné, et visuellement, ça envoie du bois. L'USS Enterprise, entre deux galipettes dans l'espace, tient le spectateur en haleine. Grâce à l'utilisation de la gravité, les scènes vous laisseront littéralement bloqué sur votre siège. Si, si, promis.

 

Le réalisateur nous livre ici des idées VRAIMENT originales et nous laisse peu de temps pour reprendre notre souffle. Mais faut-il s'en plaindre ? 

 

Quant à l'histoire, elle est pour moi, mieux construite que les deux premiers, même si le final est un peu rapide par rapport à la montée du dénouement.

 

 

Il faut aussi avouer que le méchant, comparé à Benedict Cumberbatch dans le second volet, est nettement moins charismatique. Il s'apparente plutôt à un personnage secondaire, servant juste à faire avancer l'intrigue.

 

 

Mais en même temps, peut-on être plus charismatique que Sherlock himself ?! I don't think so.

 

Jaylah, le personnage interprété par Sofia Boutella, (la fille en blanc que tu vois sur l'affiche et qui a légèrement forcé sur le maquillage...) arrive honorablement à tirer son épingle du jeu. Danseuse algero-française, elle tire de son expérience sportive pour livrer des scènes d'action bluffantes. Pour mémoire, elle avait aussi interpréter la méchante dans Kingsman (elle faisait d'ailleurs bien flipper avec ses jambes/samouraïs).

 

Pour en revenir purement au film, le scénario laisse entrevoir une toute autre réflexion que les simples aventures de Kirk, Spock et leurs petits camarades.

 

Alors attention, là on part dans la réflexion, dans l'intellectuel même, dans le "fais marcher ton cerveau, ça va faire mal".

 

Je ne sais pas vous, mais ce qui me fait aimer la licence Star Trek, c'est le futur de l'humanité qu'elle laisse entrevoir. Sur Terre, plus de guerre, de racisme... L'armée n'en est pas une, ce sont des explorateurs qui ont pour mission de découvrir les territoires inconnus sans interférer.

 

Hum intéressant...des personnes adeptes du pacifisme, de la non-interférence face à des personnes avides de guerre et de conquête... A votre avis, notre humanité d'aujourd'hui se rapproche de qui ?

 

Au cinéma, nous avons toujours l'habitude de nous apparenter aux gentils, à ceux qui font le bien, à ceux qui vont sauver le monde.

 

Mais ici, on se rend compte que nous ressemblons davantage aux méchants.

 

Notre réflexe en cas d'attaque est la réplique immédiate, notre côté pacifique a ses limites et l'harmonie des peuples telle qu'elle est conçue dans Star Trek paraît encore bien loin...

 

Alors oui Star Trek, c'est bien mignon, mais ça reste de la science-fiction. Mais c'est peut être justement là le problème. Cette manière de vivre harmonieusement sur notre planète nous paraît tellement irréel que ça ne peut exister que dans les films...

Note : 4/5

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now