Mes envies "BD" pour la rentrée littéraire

18 Aug 2016

 

 Après mes articles sur mes envies ciné et mes envies de roman, voici le dernier né : Mes envies BD !

 

Je n'en donnerais pas énormément parce qu'il est un peu difficile pour moi de sélectionner des bandes dessinées sans les avoir feuilleter avant.

 

Hormis pour des valeurs sûres comme Pénélope Bagieu ou Margaux Motin, dont j'achète toutes les parutions sans réfléchir, je marche plutôt au coup de cœur. C'est généralement le coup de crayon qui me donne envie de franchir le pas. 

 

Vous comprendrez donc que faire un choix par ordinateur limite un peu les choses (mon écran se feuillette beaucoup moins bien, c'est con).

 

Mais j'ai quand même trouvé cinq parutions qui rejoindront sûrement ma bibliothèque.

 

 

"Les culottées - Tome 1" de Pénélope Bagieu, Ed. Gallimard Bd - Sortie le 22 Septembre 2016

 

Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin… Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.

 

Comme je le disais donc plus haut, dès qu'un ouvrage de Pénélope Bagieu paraît, il rejoint aussitôt ses petits copains sur mon étagère. Ce fut déjà le cas pour son précédent ouvrage "California Dreamin'" dont je vous parlais il y a quelques mois. Et avec "Les culottées", l'exception n'existera pas. Pour ceux et celles qui suivent l'actualité de Pénélope, vous savez déjà de quoi nous parlons. Depuis Janvier 2016, elle nous livre, via Les Blogs du Monde, des portraits de femmes qui ont livré un combat extraordinaire pour assumer leurs envies et leurs vocations. Avec beaucoup d'humour mais en n'oubliant pas son message premier, l'illustratrice réunit quinze portraits de femmes inconnues pour ce premier recueil. Rien que pour ça, j'ai hâte de voir arriver le mois de septembre.

 

 

"Le jour où le bus est reparti sans elle" de Marko et Béka, Ed. Bamboo - Sortie le 31 Août 2016

 

Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur.

 

A voir en le feuilletant si cette bande dessinée me tentera toujours mais pour le moment, le résumé et la couverture me font du pied. Coquine va.

 

 

 

"La différence invisible" de Dachez et Mademoiselle Caroline, Ed. Delcourt - Sortie le 31 Août 2016

 

Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d'elle-même et découvrir qu'elle est autiste Asperger. Sa vie va s'en trouver profondément modifiée. 

 

De prime abord, le dessin de couverture et le titre m'avait fait pensé à la série Celle que de Vanyda. Puis en lisant le résumé, je me suis dit que cette bande dessinée pouvait être une jolie surprise totalement inédite.

 

 

"Un bruit étrange et beau" de Zep, Ed. Rue de Sèvres - Sortie le 5 Octobre 2016

 

Où est la valeur d'une vie? Dans le bruit et la fureur ou dans le recueillement du silence? Dans ses batailles ou ses renoncements? William, lui, a choisi la solitude et le silence il y a 25 ans en intégrant l'ordre religieux des chartreux. Quand un héritage le contraint à quitter le monastère pour Paris, c'est tout un monde nouveau qu'il doit apprivoiser, des certitudes longuement forgées à interroger et surtout, son ancienne vie, laissée là, qu'il va retrouver.... Sa rencontre avec Méry, jeune femme aux jours comptés du fait d'une maladie incurable mais résolument décidée à profiter du temps qu'il lui reste, le confrontera à de nouvelles questions et compliquera ses choix. 

 

Résumé lu par hasard, j'ai envie de découvrir une autre bande dessinée du créateur du Titeuf. En espérant que ça parle d'autre chose que du zizi sexuel.

 

 

Si j'étais une femme, je m'épouserais de Joann Sfar, Ed. Marabout - Sortie le 28 Septembre 2016

 

Chaque jour, Joann Sfar écrit et dessine. Ce qui constitue un journal intime raconte sa vie personnelle et les événements de l'époque qu'il traverse. Sfar mêle, suivant les années et les événements, l'intime et l'universel, questions politiques et de société. Ce carnet retrace six mois d'une psychanalyse, entamée à la suite d'une rupture amoureuse ; Sfar va mal et ne peut plus dessiner. Il s'achève avec la fin de ce travail et le retour à un état apaisé.

 

Après son roman "Comment tu parles de ton père" dont je vous parlais dans Mes envie "Roman", voici son nouveau carnet de croquis. Et rien qu'avec le titre, je suis déjà conquise. 

 

Et vous, parmi cette sélection, un ouvrage vous tente ? 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now