Suicide Movie

17 Aug 2016

Suicide Squad de David Ayer

 

Synosis :

Face à une menace aussi énigmatique qu'invincible, l'agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu'aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s'embarquent alors pour une mission-suicide. 

Je ne serais pas aussi sévère que la presse dans mon article sur Suicide Squad (quoiqu'un peu quand même) mais avouons-le : le film a visé à côté !

 

Commençons par Will Smith qui ne cesse d'avoir du mal à retrouver son aura de la décennie précédente, il rame encore et toujours (il commence d’ailleurs à accumuler une sacré distance à force de pagayer). Son charisme semble s’être envolé par la fenêtre et il se fait littéralement volé la vedette par Margot Robbie.

 

 

Actrice qui squatte un peu tous les films en ce moment, Margot Robbie est bien partie pour en imposer encore quelques années. Mais il est vrai qu’elle livre une prestation géniale en Harley Quinn. Laissant apparaître tantôt une folie déjantée tantôt une sensibilité à fleur de peau, elle permet de sauver le film. Oui, rien que ça, mes petits poulets !

 

Quant à Jared Leto… Mon dieu, les copains, j’ai détesté son personnage du Joker. Alors oui, j’ai toujours à l’esprit la prestation phénoménale de Heath Ledger, mais là quand même ! Où est le génie du crime ? où est le machiavélisme empreint de cruauté ? Non, dans Suicide Squad, le Joker est juste un gangster au look douteux qui tient ses troupes d’une main de fer… Rien de bien intéressant donc, mis à part sa couleur de cheveu vert pomme (dont je suis sûre que Christina trouverait à redire).

 

Certes, le challenge était de taille pour Jared Leto, mais il a échoué dans les grandes largeurs.  

 

 

Mais, j'attends tout de même de voir la version longue pour me faire un avis définitif, puisque apparemment, on a coupé la chique au Joker à de nombreuses reprises ! J'avoue, c'est pas cool.

 

Pour en revenir à l’histoire, la tentative de mixer la licence DC COMICS avec le ton des MARVEL donne comme résultat une totale confusion. Tantôt drôle, tantôt dramatique, le film peine à trouver un ton qui lui est propre.

 

Pâle imitation, hommage raté, les qualificatifs ne manquent pas dans les critiques de la presse.

 

 

Le plus gros échec, selon moi, est ce décalage hallucinant entre le matraquage médiatique que nous avons eu des mois durant et le résultat final. 

 

On nous annonçait un film déjanté, loufoque, violent à outrance, bref un cocktail explosif. Mais au final, on se retrouve avec une quasi copie-conforme des films de super-héros de ces dernières années. Alors qu'à la base, ce ne sont pas des héros, bordel de chiotte !

 

En terme de super-méchants, ils ont vraiment raclés les fonds de tiroir. Les vilains sont à peine plus mauvais qu'une mamie un peu hargneuse... Les génies du crime tellement mis en avant pendant la promotion, apparaissent comme de doux agneaux au bout d'à peine une heure de film (sans qu'ils aient montré quoique ce soit de vraiment cruels avant ça). 

 

Donc, un effet d'annonce qui tombe à l'eau, excepté pour Margot Robbie qui confirme son statut de star montante avec cette nouvelle prestation à son actif. 

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now