Sophie, ça suffit !

25 Apr 2016

Les Malheurs de Sophie de Christophe Honoré

 

Synopsis :

Depuis son château, la petite Sophie ne peut résister à la tentation de l'interdit et ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est faire des bêtises avec son cousin Paul. Lorsque ses parents décident de rejoindre l'Amérique, Sophie est enchantée. 

Je suis une enfant de la génération Minikeums ! Et qui dit Minikeums, dit évidemment dessin animé « Les Malheurs de Sophie »… Du haut de mes 28 ans, je dois avoir vu chaque épisode au moins 10 fois (et en étant plus tellement enfant les dernières fois que je l’ai regardé !).

 

 

Donc quand j’ai vu qu’on adaptait une nouvelle fois les œuvres de la Comtesse de Ségur, je me suis précipitée au milieu des enfants dans la salle de cinéma ! Une chose est sûre, je faisais sensiblement remonter la moyenne d’âge !

 

Et…. Mon problème… C’est que j'ai beaucoup de mal à me faire une opinion sur ce film ! (pratique pour une critique !)

 

Sérieusement, autant j’ai été soufflé par le jeu de Caroline Grant qui du haut de ses 5 ans interprète Sophie avec une petite mine de cabotine remarquable... autant j’ai été gênée par ce côté maniéré qui englobe une bonne partie du film (principalement la première heure).

 

Problème également, le personnage de Sophie qui m’agaçait parfois dans le dessin animé, mais qui m’attendrissait la plupart du temps, m’agace dans quasi la totalité du film… Rien à voir avec le jeu de l'actrice mais du fait du scénario, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à cette petite Sophie !

 

Bon, sauf quand sa méchante belle-mère tâte du fouet avec elle, mais faudrait vraiment être sans cœur pour ne pas éprouver de la compassion, il faut bien l’avouer !

 

Hum....des petits poissons... Si je me faisais un japonais ?

 

D’ailleurs en parlant de belle-mère, et donc de l’horrible Mme Fichini, l’interprétation de Muriel Robin amène un personnage beaucoup plus complexe. Toujours horrible sans aucun doute, mais avec une part d’humour bien nouvelle ! Les scènes avec elle redonnent clairement du rythme à un film du reste bien mou.

 

Quant à Paul ou à Mme De Réans (personnages incontournables !), l’un disparaît assez tôt dans l’histoire (alors que zut, c’est Paul, quoi !) et l’une - disparait ça c’est sûr hein - mais donne juste l’envie d’aller se jeter d’un pont tellement elle semble torturée et malheureuse… Un vrai bol de joie de vivre à elle toute seule !

 

Pour ajouter un peu de poésie, certains petits animaux en image de synthèse arriveront en cours de route, mais à de trop rares occasions selon moi. Ils amenaient une légèreté bienvenue mais en faisant de courtes apparitions, leur utilisation reste anecdotique, malheureusement. D'autant plus vu leur destin tragique... ça casse un peu l'ambiance ! 

 

Et contrairement au dessin animé, l’adaptation des œuvres de la Comtesse de Ségur ici est bien relative ! Alors que le dessin animé suivant fidèlement les différents livres (« Les Malheurs de Sophie », « Les petites filles modèles » et « Les vacances » avec plus ou moins d’ordre chronologique), dans le film on assiste à un mix approximatif entre les deux premiers livres. Du coup, une grande partie de l’histoire que j’attendais n’est jamais venue !

 

 

Ma plus grande perplexité vient peut-être du fait que je n’ai pas réussi à classifier ce film. Alternant la légèreté à la noirceur, il ne rentre dans aucune case.

 

Ce n’est pas un film pour enfant selon moi (j’en veux pour preuve qu’une petite fille a pleuré pendant la séance… c’est sa mamie qui devait être contente !), ce n’est pas une comédie (sauf si on aime voir des enfants orphelins battus, mais du coup c’est plutôt une thérapie qu’il vous faut !), ce n’est pas un drame non plus (bah oui, un drame orchestré par des enfants de 3 à 5 ans, ça perd en crédibilité)… Bref ! Je sèche !

 

 

Gros problème également, beaucoup de scènes sont tournés du point de vue uniquement des enfants et le contenu en devient peu compréhensible du fait de leur babillage constant… Allez comprendre, quatre gamines qui parlent à moitié le bébé…. Je vous souhaite bien du courage ! Le résultat a beau être mignon…. Le film devient quand même beaucoup moins intéressant… Le spectateur adulte ne manquera pas de regarder sa montre pendant la énième scène où il ne va pas piger un traître mot !

 

Mention spéciale toutefois à la musique d’Alex Beaupain qui amène de la modernité à cette nouvelle adaptation.

 

Bref, j’ai été impressionnée par le jeu des enfants puisqu'il semble qu’on ait laissé une bonne place à l’improvisation mais il manque beaucoup de choses pour que ce film dépasse la version de l'animé !

 

Et en relisant ma critique, je m'aperçois qu'en fait ma position est claire : je n'ai pas aimé ce film ! (Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !)

 

Ou alors peut être que c’est moi qui refuse d'apprécier une autre version que mon dessin animé d'enfance, à vous de me dire !

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now