Tout pour plaire ou presque !

15 Apr 2016

Tout pour être heureux de Cyril Gelblat

 

Synopsis :

Antoine, bientôt quarantenaire, dilettante, égoïste et insatisfait ne s’est jamais réellement senti investi d’une mission pour s’occuper de ses filles, âgées de 5 et 9 ans.
Infantilisé par sa femme Alice, Antoine n’arrive pas à trouver sa place dans son foyer et décide subitement de la quitter pour une histoire sans lendemain.
Lorsqu’Alice lui confie leurs filles quelques jours par surprise, Antoine va se retrouver sur un continent inconnu. Et alors qu’il était incapable d’assumer son rôle de père à l’intérieur du noyau familial, il va finir par devenir une véritable « mère juive ».

Aujourd’hui, je me suis sentie l’envie de me faire une petite toile, un petit moment à moi… peut-être était-ce dû à ma journée de m… peut être pas… who knows ?

 

Bref, j’avais besoin d’une petite parenthèse, un petit moment de douceur… et dans ces moments-là, quoi de mieux qu’une comédie française remplie de bons sentiments et d’histoires de « monsieur et madame tout-le-monde »…

 

Une fois n’est pas coutume, je n’avais pas envie d’histoire hollywoodienne, de trucs totalement improbables… Comme par exemple, ce type (toujours canon) qui finit toujours pas courir après la fille (toujours canon elle aussi)… le tout toujours dans un aéroport ! Histoire de l’empêcher de prendre son vol parce qu’il doit impérativement lui dire qu’en fait, il vient de percuter qu’il ne pouvait pas vivre sans elle… Tout ça méritant amplement un sprint dans les terminaux… Non mais c’est vrai qu’à notre époque, ce n’est pas comme s’il y avait plusieurs vols par jour !

 

 

Enfin tout ça pour dire que, ma bouteille d’eau et moi, on était toutes contentes de débouler dans la salle de ciné.

 

Comme souvent dans les films français, on préfère parler des gens qui se séparent… Eh bien allons-y mon ami, partons à la découverte de la vie de ce papa célibataire... dont l’histoire est adaptée d’un roman de Xavier de Moulins soit dit en passant ( roman que je n’ai pas lu… #BlogueuseEnCarton).

 

Parce qu’effectivement, vous n'aurez pas de chassé-croisé dans cette comédie. On suit le papa de bout en bout, c’est son histoire qu’on raconte plus que celle de son couple. On assiste donc à son périple, son cheminement après sa grosse prise de conscience : Je ne veux plus de cette vie ! Le mec qu’a déjà pas tellement réfléchi en cours de route, quand même…

 

 

Concernant la performance de Manu Payet… comment vous dire ? J’aime beaucoup cet acteur (‘fin je le trouve sympathique en somme) mais j’ai systématiquement l’impression qu’il a le même rôle… : Le mec gros lourd qui ne pense qu’avec son entrejambe mais qui, à une demi-heure de la fin du film, se révèle plein de qualités humaines.

 

« L’amour c’est mieux à deux », « Situation amoureuse : c’est compliqué »… Tout pareil ! C’est donc un peu délicat de garder son intérêt intact ! Mais, je ne désespère pas…

 

Pour Audrey Lamy, je vous rassure, ce n’est pas un remake de son rôle de « Scènes de ménage » et elle ne hurlera pas « Poussiiiiin » pendant 1H30. Au contraire ! Elle joue tout en retenue et avec beaucoup de naturel. Même si j’ai regretté un peu que son personnage ne soit pas plus comique, c’est malgré tout prometteur pour ses prochains rôles !

 

Pour en finir avec les performances d’acteur, jolie mention à Aure Atika dont mon seul souvenir remontait à « La Vérité si je mens » (premier volet évidement, j’ai décidé d’oublier volontairement les deux autres).

 

Pour revenir au film, je n’ai pas été déçue niveau histoire de « monsieur madame tout le monde »…L’histoire de ce papa au bout de sa vie, se raconte gentiment… Peut-être un peu trop justement ? (La fille qui ne sait pas ce qu’elle veut…).

 

Non sérieusement, je voulais de la douceur mais ça n’empêchait pas de passer la seconde… ! Niveau rythme, c’était quand même franchement plan-plan…

 

 

Mais je dois avouer que pour une fois, le final m’a ravi ! Et si vous suivez un peu, vous savez que je suis franchement casse-bonbon en matière de final… Non, pour une fois, je ne me suis pas sentie flouée !

 

Pour conclure, petit film sans prétention donc, avec quelques moments drôles (je ne me suis pas non plus taper le cul par terre, hein)... 

 

Au final, ce film donne surtout envie de ne pas se perdre en route et de faire attention à ce que l’on a, plutôt que de remarquer ce qui nous manque.

 

Et franchement, c’est déjà pas mal, non ?

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !