Deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin !

Pan de Joe Wright


Synopsis :

Proposant un nouveau regard sur l'origine des personnages légendaires créés par J.M. Barrie, le film s'attache à l'histoire d'un orphelin enlevé au Pays Imaginaire. Là-bas, il vivra une aventure palpitante et bravera maints dangers, tout en découvrant son destin : devenir le héros connu dans le monde entier sous le nom de Peter Pan.


Vous l’aurez compris, direction le Pays Imaginaire (ou Neverland pour les anglophones !).


Entre le Disney ou l’inégalable adaptation de Spielberg (Hook pour les inexcusables incultes…), on aurait pu croire qu’une nouvelle version n’apporterait rien à la légende de l’éternel petit garçon.


Eh bien…oui et non… et avec ça, on est bien avancé !


Dans ce film, le parti-pris est différent de ce qu’on a l’habitude d’entendre sur Peter Pan. Ici, il s’agit d’un jeune garçon vivant dans un orphelinat de Londres pendant la seconde guerre mondiale. Neverland n’est donc pas vraiment à l’ordre du jour… Et pourtant, au terme d’une scène épique entre avions de guerre et bateau volant, Peter se retrouve bien au Pays Imaginaire pour vivre d’extraordinaires aventures…



Et grosse nouveauté, le méchant n’a pas de crochet mais reste néanmoins un féroce pirate : Barbe Noire ! WHAT ?? Oui, je sais, l’ennemi juré de Peter Pan est censé être le Capitaine Crochet…et pourtant dans ce film, Crochet est bien présent mais il n’est ni pirate (ouais je sais, moi aussi j’ai été choquée…), ni même méchant !! En fait, il devient même le meilleur ami du jeune garçon…


Okay, je vous entends penser… Non, je n’ai pas fumé la moquette… Avant de devenir ennemis jurés, les deux comparses auraient donc été copains comme cochon…


Et bien pourquoi pas après tout ! Le début de l’histoire tient debout, j’ai aimé me dire que la relation classique Peter Pan / Crochet n’existait plus et qu’on redistribuait complètement les cartes. Ça aurait donc pu être une grande idée ! Mais…


Mais, aurait-il fallu l’amener jusqu’au bout… Faire de Crochet, un petit rigolo pas plus pirate que vous et moi ? Soit… Mais, le personnage en devient du coup très lisse. Il fait des blagues, il a plutôt bon cœur et … il devient du coup beaucoup moins intéressant ! Garrett Hedlund, tu es bien mignon mais... Dustin Hoffmann revient !


L’univers créé dans ce film révèle de très bonnes idées et des scènes mémorables… Les bateaux volants notamment sont impressionnants à chacun de leurs déplacements… Mais une fois encore, le tout ne paraît pas abouti, notamment le final… On sort de la séance avec un peu l’impression de « Tout ça pour ça ? »



Le film reste néanmoins bien construit, il est sympa de redécouvrir Hugh Jackman sans griffes d’acier et le jeune Levi Miller ne détonne pas entouré d’acteurs confirmés. En bref, on ne s’ennuie pas pendant la séance mais on reste avec une petite déception et la dérangeante impression que Joe Wright a souhaité réalisé un film destiné aux adultes mais tout en conservant le scénario d’un film pour enfants…


Articles Récents
books-925891_960_720.jpg

rejoignez - moi

contactez

MOI

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
coffee-1276778_1920.jpg

retrouveZ

Mes romans

©2020 Camille ROY - Tous droits réservés

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now