La vie c'est vraiment plus marrant en chantant !

La famille Bélier d’Eric Lartigau


Synopsis :

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France.


Je vous avais promis un coup de cœur, quoi de mieux donc que « La Famille Bélier »… J’avais eu des échos extrêmement positifs de ce film et la bande-annonce m’avait déjà convaincue. J’allais donc au cinéma d’un pas assuré…


Autant vous l’avouer tout de suite, j’ai pleuré pendant à peu près un bon tiers du film… Je n’ai pas eu les yeux humides… non, j’ai vraiment pleuré, j’avais même du mal à voir l’écran ! D’où l’intérêt d’aller quelques fois seule au cinéma pour pleurer à profusion sans témoin…


Le film allie parfaitement la comédie et la délicatesse. Le sujet des malentendants est traité sans pathos ni complaisance. Leur quotidien est amené avec beaucoup d’humour et de pudeur. La scène du spectacle de l’école vaut à elle seule le déplacement. A l’instar d’une photo et sans aucun son, elle est plus efficace que mille mots.


J’ai particulièrement aimé le parti-pris de ne pas plaindre leur condition de malentendant mais d’en reconnaître les désavantages dans notre société actuelle. Au final, le personnage de Paula est pour moi le plus à plaindre. Cette jeune fille, obligée d’assumer des responsabilités d’adulte, tout en gérant son quotidien d’adolescente. est extrêmement seule, que ce soit auprès de sa famille ou du monde extérieur.


La distribution du film est elle aussi excellente. François Damiens prouve une fois de plus qu’il peut passer aisément de la comédie au drame. Quant à Karin Viard, elle est très juste dans son rôle de mère complètement dépassée par son prodigue de fille. Quant à Eric Elmosnino, j’ai adoré ce personnage de professeur sans complaisance, plus passionné par la musique que par ses élèves.


Ma plus grande découverte a sûrement été Louane Emera… ne suivant pas du tout les émissions du type The Voice (personnellement je me suis arrêtée à la Star’Ac ! ^^), je ne connaissais pas du tout cette jeune artiste. Pour son premier rôle, elle réussit à investir complètement le rôle de Paula et n’a rien à envier à ses collègues plus âgés. Je trouve qu'elle mérite amplément son César du Meilleur Espoir Féminin.


Mon seul bémol dans ce casting serait sûrement Ilian Bergala, interprétant Gabriel. Peut-être suis-je trop âgée pour trouver du charisme à cet adolescent mou du genou (Oh la vache… cela voudrait-il dire que je suis une adulte ! :( ).


Ce film est un bijou, et même s’il ne réservera aucune surprise au niveau du scénario, il vous emmènera dans une bulle de douceur et de bons sentiments.


Petit plus, il vous fera redécouvrir le répertoire de Michel Sardou, là où personnellement, je m’étais arrêtée au Lac du Connemara !


Articles Récents
books-925891_960_720.jpg

rejoignez - moi

contactez

MOI

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
coffee-1276778_1920.jpg

retrouveZ

Mes romans

©2020 Camille ROY - Tous droits réservés

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now