Quand les supers héros ne sont pas si supers que ça...

22 Feb 2013

« La vie sexuelle des super-héros » Marco Mancassola, Ed. Folio

 

Me baladant dans un grand magasin bien connu, je fus happée par un titre accrocheur « La vie sexuelle des super-héros »… autant dire tout un programme ! La quatrième de couverture promettait un roman délirant mettant en scène certains de nos super-héros les plus connus.

 

A New York, au début du vingt et unième siècle, les super-héros sont fatigués : Superman, Batman et les autres ont raccroché les gants. Ils sont devenus des hommes et des femmes d’affaires à succès, des vedettes des médias et du spectacle.

Dés lors, qui peut bien vouloir les éliminer ? Car après Robin, l’ancien amant de Batman, Mister Fantastic et Mystique reçoivent des lettres de mnace et semblent visés dans leur vie sexuelle. Le détective Dennis de Villa mène l’enquête, tandis que son frère Bruce, journaliste, couvre les évènements…

 

Le roman est divisé en cinq épisodes mettant chacun en avant un personnage bien précis. En commençant avec Mister Fantastic, le choix est risqué. L’homme élastique n’est pas vraiment le plus emblématique des super-héros disponibles… D’autant plus quand il s’agit d’incarner un dandy vieillissant, victime de la crise de la cinquantaine et obnubilé par sa dernière conquête, trente ans plus jeune que lui…

 

Autant vous l’avouer tout de suite, ce roman n’est qu’une suite sans fin d’introspections nombrilistes sans aucun intérêt. Alors qu’on nous a toujours présenté les super-héros comme des êtres hors-nomes se sacrifiant pour le reste de l’humanité, ils apparaissent ici comme des égoïstes pleins de faiblesses humaines. Ils deviennent donc diablement moins intéressants, voir totalement ennuyeux.

 

On peut également souligner la sexualité ultra-présente qui ne relève pas vraiment d’un grand intérêt. Elle est présentée ici comme un acte forcément dépravée et choquant qui n’a d’égal que la brutalité des mots qu’emploie l’auteur. Il s’agit en fait simplement d’ajouter du trash à un roman vide d’histoire. On essaie de nous faire connaître les faiblesses les plus intimes des géants aux pouvoirs surnaturels… Mais finalement, est-ce ce qu’on attend vraiment d’un super-héros ? A partir du moment où il nous ressemble, il n’a plus l’air si super que ça… Il est juste humain et n’a plus de quoi forcer l’admiration !

 

On alterne donc entre ce cinquantenaire collant, un Batman à la sexualité totalement dépravée et au narcissime exacerbée, et une Mystique qui relève légèrement le niveau de cette troupe de soit-disants « héros » ! Le fait qu’on nous indique avoir dépassé l’âge d’or des super-héros depuis des décennies pourrait expliquer leur lassitude et leur détachement vis-à-vis des problèmes du monde. Mais, cela ne peut cacher un vide totale d’histoire et de fil conducteur dans cette oeuvre.

 

Ma plus grande déception se trouve sûrement dans l’absence totale d’intrigue policière. Alors qu’elle occupe la moitié du résumé, elle ne représente qu’une place infime du roman. Son dénouement final est baclée et n’apporte aucune explication.

 

Pour terminer, je dirais que les Super-héros doivent rester ce qu’ils sont…des stéréotypes de bons sentiments et d’engagement, des êtres pleins d’idéaux qui nous font oublier nos faiblesses humaines…

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Retrouve-moi sur :

Article Au Hasard

Je publie (enfin) mon premier roman !

1/2
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

A bientôt !

TU VEUX ME POSER

UNE QUESTION ?

RUE CAMILLE

- BLOG -

Capture It

© 2014 RUE CAMILLE

Proudly created with Wix.com

 

Bonne

visite !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now